Plusieurs maux minent actuellement le segment de la poste au Sénégal, pourtant riche de 17 opérateurs. Le régulateur télécoms veut les éradiquer d’après l’agence » Ecofin ».

L’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARTP) du Sénégal réfléchit à une nouvelle stratégie de modernisation du secteur postal. Elle couvrira les trois prochaines années. Pour élaborer la lettre de politique sectorielle, qui permettra de mieux orienter les prochaines actions de développement, le régulateur télécoms a sollicité l’expertise pratique des acteurs du secteur avec lesquels il mène une consultation publique jusqu’au dimanche 28 mars.

Démarrée le 28 janvier 2021, cette consultation porte sur quatre axes stratégiques : « adapter le cadre juridique et renforcer la fonction de régulation sectorielle ; promouvoir l’utilisation des TIC pour améliorer la performance globale du secteur postal ; renforcer la coopération entre les acteurs pour un développement équilibré du secteur postal ; garantir aux citoyens l’accès aux services financiers de base, à travers notamment un mécanisme adéquat de financement du service postal universel (SPU) », explique l’ARTP.

Le secteur postal sénégalais, fort de 17 opérateurs, souffre actuellement de plusieurs maux qui entravent la pleine expression de son potentiel. L’ARTP cite entre autres une faiblesse du système d’adressage national qui a un impact sur la qualité de service et sur le développement du marché de la distribution du courrier et des colis, une absence de partenariat renforcé entre les opérateurs postaux, la douane, les autorités aéroportuaires et portuaires qui freine les achats internationaux ; une densité postale moyenne, une faible utilisation des TIC par l’ensemble des opérateurs postaux, une faible prise en charge des nouveaux besoins des clients en TIC.

La modernisation du secteur postal sénégalais est aujourd’hui un impératif pour le régulateur télécoms au regard de son potentiel socioéconomique pour les populations et l’Etat. Avec le développement de l’économie numérique, la poste est appelée à jouer un rôle indispensable dans divers secteurs porteurs tels que l’e-commerce. Ses installations ont également la capacité de devenir des centres de services numériques au travers desquels les populations rurales pourront accéder à de nouveaux services 2.0 en plus des services postaux traditionnels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici