Depuis l’apparition du covid-19, les nouvelles technologies ont tenu une place importante dans la lutte contre cette pandémie . C’est ainsi que l’on s’est retrouvé avec des masques au concept étonnant ou des gadgets connectés, voire couplés à l’intelligence artificielle. Cette fois c’est une application qui analyse la toux des personnes pour poser un diagnostic qui est sur le point de voir le jour

Des chercheurs du MIT (Massachussetts Institute of Technology) cherchent en effet à mettre au point une application destinée à diagnostiquer des personnes atteintes par le coronavirus simplement via leur toux. Cette application reposerait sur une intelligence artificielle et des algorithmes nourris par des milliers d’échantillons de toux pour poser un diagnostic.

Il a en effet été prouvé que les personnes contaminées par le coronavirus ne toussaient pas de la même façon que les individus en bonne santé. Si la différence ne s’entend pas forcément à l’oreille, une IA développée expressément pour cela pourrait détecter le virus en analysant une toux.

Limiter les contaminations

L’objectif de cette application n’est pas de remplacer les tests médicaux, mais plutôt de vérifier des doutes et de détecter les personnes asymptomatiques. « La mise en œuvre efficace de cet outil de diagnostic de groupe pourrait réduire la propagation de la pandémie si tout le monde l’utilise avant d’aller dans une salle de classe, une usine ou un restaurant », a expliqué Brian Subirana, chercheur au laboratoire d’identification automatique du MIT.

Les chercheurs assurent que leur IA a été capable de diagnostiquer correctement des personnes atteintes par le coronavirus dans 98,5% des cas. Dans le cas des personnes asymptomatiques, les résultats grimpent à 100%.

Actuellement, les chercheurs tentent d’enrichir leur base de données pour perfectionner leur IA. À terme, ils souhaiteraient lancer une application mobile gratuite permettant à tout un chacun de se tester par eux même. En cas de test positif, l’app renverrait alors les personnes vers des centres médicaux pour réaliser des tests en bonne et due forme.

Si cette application voit effectivement le jour – aux États-Unis tout du moins –, elle pourrait en effet être utile pour lutter contre la propagation du virus par les personnes asymptomatiques. Elle pourrait également inspirer d’autres chercheurs et être déclinée à l’international.

Analyser une toux pour savoir si une personne est atteinte par le coronavirus n’est passuisses travaillent également sur le sujet. Il est d’ailleurs possible de participer à la recherche en fournissant un enregistrement audio de sa toux.

La technologie ne cesse d’étaler sa puissance de jour en jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici