Plus de peur que de mal. Très tôt ce matin, toute la capitale de Lomé fut arrosée par une grande pluie. Aussitôt annoncée par les service météo, les entreprises en charge des travaux, ont pris également des dispositions, mais hélas.

Les deux petit bassins de Ségbé poste ont été reliés, dès l’annonce des pluies. Bien que le plus grand soit en plein travaux, cela devait permettre de reverser le trop plein du petit basin selon le Directeur Technique Arouna, en charge du Projet du groupe Ebomaf.

Plus loin au niveau du grand bassin du rond-point Adidogomé douane, les travaux du bassin sont achevés, mais ces bassins devaient être reliés par de grosses motopompes d’une capacité de 800 litres par seconde de pompage avec des groupes électrogènes de 750 kva . Et il fallait attendre l’arrivée d’autres matériels nécessaires pour le bon fonctionnement du mécanisme prevu. Dieu merci tout est là.

Aussi, cette grande pluie est une bonne chose, selon un espert. Elle permet donc selon Dr. SIDI, à l’Etat, à l’entreprise et aux riverains d’apprécier les travaux et de mieux s’organiser. Pour ce dernier  » tous travaux necessitent un test, et cette pluie doit être considérée comme tel » a conclu l’environnementaliste avant d’ajouter :  » le ministère doit recréer d’autres canaux et de nouvelles routes pour désengorger cette zone ».

Ebomaf rassure…


Toute l’équipe d’Ebomaf était là très tôt ce matin pour apporter son appui, a constaté M. Latéh. Le materiel est déployé sur champ pour évacuer les eaux.


Selon le Directeur Technique Monsieur Arouna les dispositions sont prises depuis l’annonce météo pour juguler mais le temps a eu raison.  » C’est l’occasion de présenter toutes nos excuses aux sinistrés et rassurer les usagers que les mesures idoines sont prises pour rétablir la circulation dans un delai raisonnable. Le dispositif des trois bassins est arrivé et les techniciens sont à pied d’œuvre pour reduire un temps soit peu les dégats pour une éventuelle precipitation. »

Pour l’heure l’entreprise invite les usagers et les riverains à plus de prudence et à respecter les consignes de signalisation prevues à cet effet.

Baki Sibabi, correspondant Ticinfos média/ Lomé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici