Netflix, le leader mondial du streaming et de la vidéo à la demande, vient d’autoriser les candidatures d’Afrique de l’Est pour des bourses d’études en cinéma et en métiers de l’audiovisuel. Elles seront déduites du Creative Equity Scholarship Fund (CESF) lancé en 2021 par Netflix. L’initiative couvre les demandes à partir de l’année universitaire 2022.

Souhaitant augmenter la part de contenu africain disponible sur sa plateforme, Netflix multiplie les collaborations avec les producteurs africains. Pour stimuler la création et augmenter le nombre de potentiels partenaires, la plateforme a lancé un fonds dédié à la création continentale en 2021.

Netflix collaborera avec Heva Fund, basé au Kenya, en tant qu’administrateur du fonds. Pour le moment, environ 290 000 $ (33 millions de shilings kényans) sont dédiés à l’octroi de ces bourses d’études. Elles couvriront les frais de scolarité, l’hébergement, le matériel d’étude et les frais de subsistance.

« Cette bourse apportera un soutien financier aux créateurs africains pour leur permettre d’accéder à un enseignement supérieur de qualité dans des disciplines axées sur le cinéma et la télévision. L’initiative s’inscrit dans le cadre des efforts continus de Netflix pour investir dans les industries créatives africaines et pour que des voix plus diverses et nouvelles racontent les histoires africaines », explique le communiqué de Heva Fund.

Les candidatures doivent provenir du Kenya, de la Tanzanie, de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et du Soudan du Sud, jusqu’au 23 avril prochain.

Netflix a également rassuré que les versions de l’initiative pour les autres régions du continent seront bientôt annoncées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici