Google a dévoilé jeudi 10 mars, la plateforme numérique Mali Magic, une galerie virtuelle donnant accès à un large éventail de manuscrits, de musique, d’art et de sites patrimoniaux propres au Mali. Une numérisation débutée en 2012 par l’ONG Savama DCI du bibliothécaire Abdel Kader Haidara l’orsque des groupes armés avaient pris le contrôle du nord du pays et commencé à détruire des trésors culturels et historiques anciens.

Une sauvegarde digitale intégrant plus de 40 000 textes anciens, sites historiques, rythmes musicaux et documents culturels précieux du Mali, tous mis à la disposition du monde. Une mémoire immatérielle qui a coûté environ 10 années de travail, et que nous décrit We Are Tech.

Google Arts & Culture et plusieurs organisations locales et internationales à l’instar de l’Unesco, ont rejoint le projet en 2014, interpellés par Abdel Kader Haidara (qui avait déjà réussi à faire sortir clandestinement plusieurs manuscrits de Tombouctou) et d’autres acteurs, sur le danger encouru par le patrimoine culturel dans cette partie du pays. Chance Coughenour, responsable de programme et archéologue numérique chez Google Arts & Culture, explique que « les piliers du projet sont les manuscrits, la musique, les monuments et les arts modernes ».

Mali Magic – https://t.co/2XLfMjbKGj

Les documents anciens écrits à l’origine en arabe médiéval ont été traduits en anglais, français, espagnol et arabe moderne pour les rendre plus accessibles. Abdel Kader Haidara souligne : « Ils [les manuscrits, Ndlr.] sont plus que des documents historiques importants. Au cœur de la nation ouest-africaine du Mali, ils représentent le long héritage de connaissances écrites et d’excellence académique en Afrique, et ont le potentiel d’inspirer l’apprentissage mondial des actions du passé pour faire face aux problèmes modernes ».

Google Arts & Culture a travaillé en collaboration avec les communautés locales et les experts pour documenter numériquement la richesse de l’art, de l’architecture, de l’érudition, de la tradition musicale et des histoires du pays. Mali Magic a permis de numériser plus de 40 000 manuscrits. Il contient également plus de 50 expositions, dont les premières visites interactives en ligne de certains des sites historiques les plus importants du Mali, des mausolées et des mosquées, notamment celles de Sidi Yahia et Djingareyber, et le tombeau des Askia qui peuvent tous être visités virtuellement grâce à Google Street View.

Côté musique, un album original, ‘’Maliba’’ de l’auteure-compositrice-interprète malienne Fatoumata Diawara, produit au Mali et portant sur l’héritage culturel du pays, a été créé exclusivement pour le projet. La collection contient aussi une multitude de vidéos et d’images qui capturent la scène artistique contemporaine du Mali et présentent certains de ses artistes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici