Les mesures de promotion des bonnes mœurs se poursuivent. Le ministère chargé de la culture a acté jeudi 22 juin, la création en son sein d’un comité de surveillance et de censure de spectacles, d’œuvres musicales, cinématographiques et audiovisuelles.

Composée de neuf membres, la nouvelle entité est placée sous tutelle du ministre. Elle aura notamment pour missions, de “se prononcer sur la conformité aux bonnes mœurs et à l’ordre public des spectacles et œuvres diffusés, soit directement par des orchestres, soit par reproduction phonographique ou sur tout support permettant l’enregistrement, la conservation ou la reproduction d’un programme audiovisuel sous forme numérique dans tout lieu ouvert au public”.

Également, le comité pourra donner un avis, “motivé sur l’opportunité ou non, d’autoriser la censure d’un spectacle ou la diffusion d’une œuvre musicale ou audiovisuelle”.

Enfin, précise le ministre, le comité pourra “faire appel à toute personne dont les compétences sont jugées utiles”.

Pour rappel, il y a quelques semaines, le ministère avait annoncé un chapelet de mesures, en collaboration avec la Fédération Togolaise de Musique (FTM), pour lutter contre la prolifération des obscénités dans les productions culturelles dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici