Sept pirates informatiques, dont un Ukrainien de 22 ans, mis en cause dans la cyberattaque géante contre la société Kaseya en juillet, ont été arrêtés lors d’une opération internationale impliquant 17 pays.
L’opération baptisée Golddust visait le groupe de hackers russophones REvil, parfois appelé Sodinokibi, et le groupe de rançongiciels GandCrab, a détaillé Europol dans un communiqué.
Les sept personnes interpellées sont soupçonnées d’avoir mené « environ 7000 infections » dans le monde entier avec des logiciels cryptant les données de leurs cibles. Ils auraient « demandé plus de 200 millions d’euros de rançons » en échange de la clé de déchiffrement, a expliqué l’agence européenne de police, Europol.
« Nous avons demandé qu’il soit extradé en vertu du traité qui lie nos deux pays », a déclaré le ministre américain de la Justice Merrick Garland lors d’une conférence de presse.
L’attaque de l’éditeur américain Kaseya avait paralysé en juillet 2021 plus de 1 500 entreprises à travers le monde et notamment la chaîne de supermarchés Coop en Suède dont les magasins sont restés fermés pendant plusieurs jours.
E. Espoir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici