La société Africa Mobile Networks (AMN), spécialisée dans la construction de tours télécoms dans les communautés rurales d’Afrique subsaharienne privées d’accès aux réseaux mobiles, étend sa présence dans douze pays du continent. Lundi 15 novembre, elle a annoncé la signature à cet effet d’un accord avec Gilat Satellite Networks Ltd, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de communications haut débit par satellite, pour déployer ses hubs Gilat. Elle a aussi passé des commandes supplémentaires de terminaux de liaison cellulaire Gilat pour desservir plusieurs opérateurs de télécommunications.
En juillet dernier, un consortium d’investisseurs a injecté la somme de 36 millions $ dans Africa Mobile Networks. Avec cet argent, la société a engagé divers investissements dans les différents marchés où elle est déjà présente. Elle a aussi de nouveaux pays dans son viseur.

Michael Darcy, le président-directeur général d’AMN, justifie le choix porté sur Gilat Satellite Networks Ltd pour l’extension de sa présence en « raison de son réseau de liaison cellulaire supérieur sur technologie satellitaire ». Michal Aharonov, le directeur commercial de Gilat, a indiqué que « Gilat travaille en étroite collaboration avec AMN pour étendre davantage la portée du réseau de liaison cellulaire dans d’autres sites et régions au cours des prochaines années, y compris la migration vers la 4G à mesure que les besoins en communication de données augmentent ».

L‘investissement que lance Africa Mobile Networks avec l’appui de Gilat Satellite Networks Ltd intervient trois mois après que l’entreprise a réussi à lever 36 millions $ contre une prise de participation dans son capital par un consortium d’investisseurs formé entre autres de l’institution britannique de financement du développement CDC Group, l’institution allemande de financement du développement DEG, filiale de l’Agence française de développement en charge du secteur privé Proparco. L’argent est destiné à soutenir l’expansion d’AMN du niveau actuel d’environ 2 000 tours dans 10 pays à plus de 10 000 tours dans plus de 19 pays d’ici fin 2025.

Alors que la transformation numérique prend progressivement forme à travers l’Afrique, accélérée depuis l’année dernière par la Covid-19, l’accès du plus grand nombre de la population du continent aux réseaux télécoms devient indispensable. Les tours télécoms que déploie AMN y contribueront.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici