La fédération togolaise de natation et sauvetage (FETONAS) a sonné l’heure de la grande révolution dans son domaine. Après sa participation à la huitième championnat du Monde junior de Natation à Lima au Pérou en septembre dernier puis à la coupe du monde en Allemagne à Berlin, l’équipe togolaise a aussi séjourné à Melbourne en Australie pour le compte des seizième championnats du monde de Natation organisé par La FINA désormais World Aquatics.

Jordano Daou et Marie Amenou ont fièrement défendu les couleurs du Togo durant ces trois sorties internationales.《Nous sommes très contents et fiers de dire que l’avenir est prometteur..》s’est exprimé le Président Essonana Daou de la FETONAS a propos des jeunes athlètes togolais.

La natation, une discipline longtemps ignorée au Togo et qui depuis l’arrivée de l’exécutif Daou ne cesse de gagner de la place au soleil aux côtés des autres disciplines sportives du pays. Quatre (04) compétitions dont trois (03) internationales et une nationale pour le Togo et tout ceci en à peine 6 mois après l’élection du nouveau bureau exécutif de la Fédération dirigé par Essonana Daou. Un grand chantier de transformation de ce secteur est lancé par ce dernier depuis qu’il est arrivé à la tête de la FETONAS.

Par ailleurs, en marge des seizième championnats du monde de Natation organisé à Melbourne, la FINA a tenue son congrès au cours duquel elle a changé d’appellation. Et à partir du 1er Janvier 2023, la FINA s’appellera désormais World Aquatics avec un nouveau logo qui sera appliqué par les 209 fédérations affiliées à celle-ci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici