Le procès Madjoulba vient de connaitre son épilogue avec la condamnation du principal accusé dans cette affaire, le General Abalo Kadangha pour 20 ans de réclusion criminelle. Les verdicts sont tombés dans la nuit du mardi 07 novembre 2023 à l’issue d’une longue délibération du tribunal. La raison de ce retard, la séance de délibération qui devait permettre de connaître le verdict final n’a débuté que l’après-midi.

La majorité déclarée coupable par le jury


Sur les sept (07) mis en cause dans cette affaire, 2 ont été acquittes par le tribunal et 05 condamnés. Le Général Abalo Kadangha est condamné à 20 ans de réclusion criminelle. Songuine Yendoukoa, le chauffeur de Feu Colonel Bitala Madjoulba écope de 15 ans de prison. C’est la même sentence que le tribunal prononce à l’égard du Lieutenant-Colonel Ali Kodjo ayant rédigé les tracts du Général. Quant au commandant Bouwe, responsable de l’Unité de service militaire d’alors et la secrétaire du chef corps, ils écopent de 5 ans de prison, la plus petite peine a l’issu de ce procès.

Tous ces militaires déclarés coupables sont dorénavant destituées et perdent de facto leur qualité de militaire des forces armées togolaises. Seul le commandant Atekpe et le Colonel Agbonkou alors adjoint de la victime d’assassinat ont échappé à ce sort. Le jury les à déclarer non coupable, amenant ainsi le tribunal a procédé à leur acquittement.

Le scenario que l’on attend dans les prochains jours, est que les avocats des condamnés fassent appel a la décision du tribunal.
Il faut noter que les accusés ont été poursuivis pour des faits de complicité d’assassinat ainsi que deux autres chefs d’accusation. La justice ne sera-t-elle pas réellement complète si l’on arrive a traduire devant la justice l’assassin direct de Madjoulba ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici