Depuis le recadrage des stratégies des nouvelles autorités maliennes pour traquer les fous de Dieu au Mali, c est la tristesse dans les rangs des terroristes. Dans un communiqué datant d’hier mercredi 18 Mai, l’armée malienne a informé l’opinion de sa détermination dans la recherche et la destruction des abris des terroristes conformément au Plan Maliko et bien évidemment l’opération Keletigui.

Bien armeé,formée et hyper équipé, les FAMA affiche un reveil de lion jamais égalé. Elle rougit vigoureusement sur instruction d’officiers sûrs d’eux même et avec à leur tête le Président Colonel Assimi Goïta.

Goïta-Maïga, un duo efficace contre le terrorisme au Mali…

Pour qui connait Choguel kokalla Maïga, la détermination et le patriotisme sont desormais au rendez-vous. L’ancien Directeur Général de l’AMRTP, désormais Premier ministre malien aux côtés du Président Assimi Goïta n’a cessé de multiplier de belles actions sur instruction du Président Assimi Goïta. Ce Duo de la résilience est fortement engagé dans la libération du peuple malien de la menace terroriste. Ce qui crée la débandade au sein des Djihadistes qui desormais ont en face d’eux une vraie force. Avec le soutien indéfectible des FAMA, Assimi Goïta et Choguel Cokala Maïga ont déclaré une véritable guerre aux fous de Dieu. Ces derniers ont déjà enregistré des pertes et conséquences énormes au sein de leurs rangs.

Tout récemment, les terroristes ont échoué dans leur tentative d’infiltration et d’attaque d’une position FAMA à Banamba.Le bilan de ces actions fait état de 12 terroristes neutralisés , 07 terroristes interpellés, 12 motos, des bidons d’essence et du matériel de guerre saisis du côté terroriste et Côté FAMA, 02 blessés légers. Une preuve de l’excellent travail exécuté par les autorités maliennes. Un coup d’état a même été déjoué par ces derniers la semaine passée.

G5Sahel, un retrait inattendu

Les autorités maliennes ont annoncé le dimanche dernier le retrait de l’État malien du G5 Sahel.
Bamako «rejette fermement l’argument d’un État membre du G5 Sahel qui avance la situation politique interne nationale pour s’opposer à l’exercice par le Mali de la présidence du G5 Sahel», sans citer cet État. Les relations entre le Mali et les pays européens, à commencer par la France, se sont largement dégradées ces derniers mois. Une décision courageuse des autorités maliens qui desormais n’ont qu’une priorité, le retour de la paix et de la stabilité au Mali. Et pour mener à bien cette lourde mission, il ne doit avoir aucune place pour des manigances politiques extérieures.

Depuis un moment, cette organisation n’avait plus aucun sens quand on sait que les autres pays membres du G5 Sahel faisant parti de la Cedeao ont érigé des sanctions économiques et politiques contre le Mali. Une farce dans laquelle le Mali se devait de quitter pour se concentrer sur sa mission ultime.

L’armée malienne plus efficace et déterminée, seule, qu’accompagnée…

Depuis que l’armée malienne s’est débarrassée de la France et de ses autres partenaires occidentaux, elle a réussi à enregistrer des résultats significatives et importantes que quand elle recevait l’aide des Européens avec la France en premier lieu. Avec l’arrivée des militaires au sommet de l’État malien, la lutte contre le terrorisme a drastiquement changé de visage. Les FAMA n’ont cessé de déstabiliser les Djihadistes dans leur salle mission. Finalement l’on se demande quelle a été l’importance de l’aide occidentale au Mali si après près d’une décennie aucune amélioration probante n’a été constatée? Pourtant en si peu de temps l’armée malienne seule a pu reconquérir plusieurs positions détenues par les terroristes. Ce que la France et ses partenaires n’ont pas pu faire pendant plus de 8 ans avec un budget colossal. Le constat est donc clair pour tous.

Les autorités maliennes actuelles ont plus que besoin du soutien de tout le peuple Malien et celui de toute l’Afrique pour chasser définitivement le terrorisme sur leur sol.

Le moment est venu pour toute l’Afrique de faire comme le Mali en prenant son destin en main et restaurer la paix et la stabilité sur le continent et ainsi favoriser la croissance économique et technologique en Afrique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici